Un projet de l’USAID a amélioré la santé communautaire dans sept régions de Madagascar

Après cinq ans d’activité, le projet Mahefa Miaraka a pu bâtir un système de santé communautaire plus solide dans les zones rurales

Aujourd'hui, lors d’une cérémonie virtuelle, le Directeur Général de l’USAID John Dunlop et le Ministre de la Santé Publique, le Pr. Rakotovao Hanitra Jean-Louis, ont procédé à la clôture officielle du projet ‘Capacité Communautaire pour la Santé’ de l'USAID, d’une durée de cinq ans. Depuis 2016, ce projet connu localement sous le nom de Mahefa Miaraka (« Ensemble, nous sommes capables »), a fait bénéficier au Ministère de la Santé publique de son appui technique pour mettre en œuvre la politique nationale de santé communautaire (PNSC) dans sept régions : Analanjirofo, Boeny, DIANA, Melaky, Menabe, SAVA et Sofia depuis 2016. Mahefa Miaraka ferme ses portes, mais l'héritage de son œuvre et plusieurs initiatives qu’il a prises se poursuivront.

Le gouvernement américain, à travers l'Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), a financé Mahefa Miaraka à hauteur de 31 millions de dollars pendant cinq ans pour renforcer la planification, la prestation et la gestion des services de santé communautaire en faveur de la population malagasy. Le projet a insisté particulièrement sur l'amélioration de la planification familiale, la réduction de la défécation à l'air libre, la prévention du mariage des enfants et la fourniture de services de santé et de nutrition aux femmes enceintes, aux nouvelles mères et aux jeunes enfants.

Les principales réalisations dans le cadre du projet Mahefa Miaraka de l’USAID
  1.  A aidé le gouvernement à mettre à jour la politique nationale de santé communautaire et à adopter de nouvelles directives politique de santé, dont une couverture de sante universelle et un plan stratégique national pour le renforcement de la santé communautaire 2019-2030.
  2. A créé 5.205 comités de coordination et de développement de la santé communautaire.
  3. A équipé et formé environ 10.000 agents communautaires. Les AC continueront de soutenir 4.125 cases de santé et 734 centres de santé de base
  4. A formé plus de 9.500 agents communautaires sur les soins à apporter aux maladies infantiles courantes et sur la fourniture de services de santé reproductive et de planification familiale aux mères et aux jeunes.
  5. A traité plus de 377.000 cas de paludisme chez les enfants de moins de 5 ans, a fait des dépistages nutritionnels chez plus de 1.112.000 enfants de moins de 5 ans et aiguillé 13.435 cas de malnutrition sévère vers les centres de santé aux fins de traitement.
  6. A aidé plus de 468.000 femmes à accéder aux méthodes modernes de planification familiale et augmenté l’utilisation des méthodes modernes de planification familiale chez les jeunes de 8% par rapport à 2017.
  7. A élaboré des plans d’évacuation sanitaire d’urgence dans 97% des fokontany soutenus par le projet. 71.000 patients ont utilisé les services de transport d’urgence communautaires mis en place par le projet.
  8. A formé des agents communautaire pour mener des discussions, sensibiliser et donner accès aux choix de planification familiale dans leurs communautés. Les AC soutiennent désormais 2,5 millions membres de la communauté tous les trois mois avec des services d’information et de sensibilisation sur la santé.
Le projet Mahefa Miaraka était le fruit d’un effort de collaboration entre l’USAID et le Ministère de la santé publique, le Ministère de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène et le Ministère de la population, de la protection sociale et de la promotion de la femme. JSI Research & Training Institute, Inc. (JSI) en assuré l’exécution en collaboration avec Action Socio-sanitaire Organisation Secours (ASOS), Family Health International 360 (FHI 360) et Transaid. Ce partenariat constitue un excellent exemple de la coopération entre les États-Unis et Madagascar, tels des « mpirahalahy mianala, » pour améliorer et étendre l'accès aux services de santé communautaire. Le gouvernement américain est le plus grand pays donateur du secteur santé à Madagascar, ayant alloué 72 millions de dollars en 2020 pour financer les projets de santé de l'USAID. Ces projets visent à réduire la mortalité maternelle et infantile à Madagascar, donner accès à l'eau potable et à l'assainissement, protéger les communautés contre le paludisme, améliorer l'accès à la planification familiale, garantir une chaîne d'approvisionnement fiable en fournitures de soins de santé et en médicaments vitaux, et renforcer la politique nationale de santé communautaire.