Rapport sur le Travail des Enfants 2016

En 2016, Madagascar a réalisé des progrès modérés sur la voie de l’élimination des pires formes de travail des enfants.

Le Gouvernement a augmenté le nombre d’inspecteurs du travail des enfants de 4 à 15, a lancé une étude avec l’UNICEF pour évaluer la violence et l’exploitation des enfants à Madagascar et étendu l’application du Code de conduite pour la protection des enfants dans l’industrie du tourisme. Le Gouvernement a également continué à participer à un certain nombre de programmes ciblant les pires formes de travail des enfants. Toutefois, à Madagascar,  des enfants exercent des activités dangereuses dans l’agriculture, y compris la production de vanille. Des enfants s’engagent également dans les pires formes de travail des enfants, y compris dans l’exploitation sexuelle commerciale, parfois à la suite de la traite des personnes. Les ressources limitées pour l’application systématique des lois sur le travail des enfants entravent les efforts du Gouvernement visant à protéger les enfants contre les pires formes de travail des enfants. Le nombre des programmes sociaux n’était pas suffisant pour faire face à l’ampleur du problème. … Rapport Complet