L’USAID présente sa nouvelle stratégie quinquennale pour les activités de développement à Madagascar

Dans le cadre de la nouvelle stratégie, le gouvernement américain allouera plus de 490 millions de dollars pendant les cinq prochaines années

ANTANANARIVO : Le Premier Conseiller de l’Ambassade des États-Unis, Tobias Glucksman, a dirigé une réunion d’information organisée par les responsables de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) afin de brosser les grandes lignes de la nouvelle stratégie quinquennale de coopération au développement (CDCS) de l’USAID à l’intention du Ministre des Affaires Etrangères, le Dr. Liva Djacoba Tehindrazanarivelo et d’autres Ministres du gouvernement malagasy. Dans le cadre de ce nouveau plan stratégique, le gouvernement américain reste le premier partenaire au développement de Madagascar en allouant plus de 490 millions de dollars au titre de l’aide au développement pendant les cinq prochaines années en vue d’aider la population malagasy à améliorer son bien-être et sa résilience et à mener Madagascar sur le chemin de l’autonomie.

A cette occasion, l’USAID a donné aux responsables du gouvernement un aperçu des activités en cours de l’agence américaine, et présenté la nouvelle stratégie ainsi que les trois objectifs qui seront le moteur des interventions de développement de l’USAID dans le cadre du CDCS, à savoir : (i) une amélioration des capacités humaines, (ii) une amélioration de la redevabilité du gouvernement et (iii) un renforcement des opportunités économiques durables.

Dans son allocution, le Premier Conseiller Glucksman a souligné les étroites relations de partenariat entre les Etats-Unis et Madagascar en déclarant : « Les États-Unis d’Amérique et Madagascar sont comme des ‘mpirahalahy mianala; ianao tokiko, izaho tokinao’, à un moment où nous cherchons à renforcer les capacités humaines, à améliorer la gouvernance et l’état de droit, et à offrir davantage d’opportunités économiques dans le domaine de l’agriculture et de l’environnement. La nouvelle stratégie-pays donne la priorité à ces objectifs communs et, ce faisant, l’USAID travaillera aux côtés de l’Etat malagasy, des partenaires d’exécution, des organisations de la société civile, du secteur privé et de vous tous pour que non seulement nous atteignions les objectifs mais que nous puissions aussi les dépasser. »

Dans le cadre du CDCS, l’USAID concentrera ses interventions dans le domaine de la sécurité alimentaire, la nutrition, la politique et la protection environnementale, la création d’emplois et la croissance économique, la démocratie et la gouvernance ainsi que la santé publique. Le plus important programme de l’USAID est dans le secteur de la santé, axé surtout sur la prévention et le traitement du paludisme, la planification familiale, la santé de la mère et de l’enfant, le renforcement des systèmes de santé et l’eau, l’assainissement et l’hygiène.

L’année dernière, l’aide de l’USAID s’élevait à 121,7 millions de dollars, dont 72 millions dans des projets du secteur santé où les États-Unis sont le plus grand pays donateur, et 40 millions pour la sécurité alimentaire où les États-Unis sont le principal fournisseur d’aide alimentaire dans le sud frappé par la sécheresse depuis 2015. En décembre dernier, le gouvernement américain a annoncé un montant supplémentaire de 100 millions de dollars pour des secours d’urgence et des travaux de développement à long terme dans le sud et le sud-est.

# # #

version malagasy (PDF 124K)