Les États-Unis offrent 336 000 doses supplémentaires de vaccin contre la COVID-19 pour Madagascar

Les vaccins anti-Covid à dose unique Johnson&Johnson offerts par le people américain arrivent à Madagascar pile au moment où le pays ouvre à nouveau ses frontières internationales.

Le gouvernement américain a offert 336 000 doses de vaccin contre la COVID-19 Johnson&Johnson à Madagascar dans le cadre des efforts de l’administration Biden pour mettre fin à la pandémie de COVID-19 au niveau mondial, pour atténuer ses impacts sociaux et économiques dévastateurs et pour reconstruire un monde mieux préparé face aux futures épidémies. Suite à une étroite collaboration entre les États-Unis, l’initiative COVAX et l’Union Africaine, ces doses sont arrivées à l’aéroport d’Ivato ce 25 octobre.

« Une vaccination généralisée rendra Madagascar et le monde plus sûrs contre la menace des maladies infectieuses », a déclaré la Chargée d’Affaires Américaine Amy Hyatt dans une déclaration à la presse. « J’exhorte les gens à profiter de ces vaccins. Faites-vous vacciner. Protégez-vous et protégez votre famille et protégez votre communauté. Et nous surmonterons ensemble cette pandémie. »

Cette livraison de vaccin constitue le deuxième don bilatéral du peuple américain à Madagascar. En juillet, le gouvernement américain a fait don de 302 750 doses du vaccin contre la COVID-19 Johnson&Johnson dans le cadre de l’engagement de l’administration Biden-Harris à partager l’approvisionnement en vaccins américains avec le monde. À l’échelle mondiale, les États-Unis ont déjà fait don de plus de 200 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 à plus de 100 pays – et le président Biden a annoncé son intention de faire don de 1,1 milliard de vaccins aux pays qui en ont besoin.

« Il s’agit de notre responsabilité – notre obligation humanitaire de sauver autant de vies que possible – et de notre responsabilité envers nos valeurs. Nous allons aider le monde à sortir de cette pandémie, en travaillant aux côtés de nos partenaires mondiaux », a déclaré le président Biden.

Les États-Unis partagent les doses de vaccin avec presque tous les pays africains pour sauver des vies et diriger le monde dans la fin de la pandémie. Cet effort n’est qu’un exemple de plus dans notre engagement envers nos partenaires africains alors que nous faisons face à de nouvelles vagues de la pandémie.

À Madagascar, les États-Unis ont travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement, comme « mpirahalahy mianala », pour protéger la santé publique. L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), au nom du peuple américain, a fourni 5,1 millions de dollars pour aider à soutenir les établissements de soins de santé primaires et à accroître l’accès aux vaccins; 2,5 millions de dollars en financement d’urgence pour soutenir la livraison et le déploiement de vaccins, étendre les tests de dépistage des maladies infectieuses et fournir de l’équipement de protection individuelle aux agents de santé malgaches travaillant sur le front; et a versé 5 millions de dollars au programme de transferts monétaires Tosika Fameno pour s’assurer que les familles vulnérables des villes les plus touchées aient assez à manger. Le Corps de la paix soutient également les efforts de vaccination du Gouvernement malgache.

Les États-Unis continueront de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour construire un monde plus sécurisé contre la menace des maladies infectieuses.