Le gouvernement américain renforce les tests de dépistage des maladies infectieuses

Un nouveau projet sur les maladies infectieuses renforce le diagnostic et la surveillance ainsi que les capacités des laboratoires locaux.

 Le gouvernement américain, à travers le projet Infectious DiseaseDetection and Surveillance (IDDS) de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), aide Madagascar à lutter contre le COVID-19 et d’autres maladies infectieuses en faisant don de matériels de test de réaction en chaîne par polymérase (PCR) auprès du laboratoire public PZaGa de l’hôpital de Mahajanga, dans le nord-ouest de Madagascar.

« Le test PCR est une méthode rapide et peu coûteuse pour tester les maladies infectieuses et un moyen important d’identifier les maladies qui menacent la santé publique.  Il est absolument indispensable si on veut enrayer la progression de la pandémie de COVID-19 », a fait savoir Sophia Brewer, Directrice du bureau de la santé à l’USAID.

En collaboration avec le Ministère de la Santé Publique, le projet IDDS a formé le personnel de laboratoire local à l’utilisation de l’équipement PCR et d’autres tests de dépistage des maladies infectieuses, notamment des méthodes d’échantillonnage correctes ainsi qu’une manipulation, un stockage et un transport sans risque des échantillons.

En juin, le projet IDDS de l’USAID a fait don de deux nouvelles machines de stérilisation (ou autoclaves), d’une valeur totale de plus de 4.000$ à deux hôpitaux d’Antananarivo.  Les autoclaves éliminent les agents pathogènes, décontaminent les matériaux et assurent la sécurité des techniciens de laboratoire. Ce don soutient l’objectif du projet IDDS d’améliorer la capacité de Madagascar à identifier et surveiller les épidémies.  Notre objectif est d’aider le Ministère de la Santé publique à améliorer son système de surveillance et de diagnostic afin qu’il dispose de données fiables pour éclairer les décisions« , a déclaré le directeur-pays de l’IDDS, le Dr. Herindrainy Perlinot.

IDDS est un projet de cinq ans financé par l’USAID qui renforce les réseaux de diagnostic et les systèmes de surveillance de la santé publique afin de détecter et de surveiller efficacement les épidémies de maladies infectieuses dans plus de 20 pays d’Afrique et d’Asie, y compris Madagascar.

Il s’agit ici d’un autre exemple éloquent de la façon dont le gouvernement des États-Unis et celui de Madagascar travaillent comme des « mpirahalahy mianala«  pour prévenir, identifier et contenir les épidémies de maladies infectieuses à Madagascar.  A traves l’USAID, le gouvernement américain est un partenaire de premier plan pour Madagascar en se tenant à ses côtés pour riposter aux épidémies de peste, de rougeole, de paludisme et de COVID-19.  L’USAID a également apporté un soutien important à la dernière campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite du Ministère de la Santé Publique. En février 2021, l’USAID a fait don au Ministère d’une machine GeneXpert qui donne les résultats des tests de COVID-19 en 45 minutes.

L’année dernière, l’aide de l’USAID à Madagascar s’élevait à 133,5 millions de dollars. Les États-Unis est le principal pays donateur du secteur santé à Madagascar, ayant alloué 74,5 millions de dollars en 2020 pour financer les projets de santé de l’USAID.  Ces projets réduisent la mortalité maternelle et infantile à Madagascar, fournissent un accès à l’eau potable et à l’assainissement, protègent les communautés du paludisme, améliorent l’accès à la planification familiale, assurent une chaîne d’approvisionnement fiable d’intrants de santé et de médicaments vitaux et renforcent la politique nationale de santé communautaire.