Le gouvernement en réponse à l’épidémie de peste

Le gouvernement américain offre une aide additionnelle d’un million de dollars en réponse à l’épidémie de peste

ANTANANARIVO – L’Ambassadeur Américain Robert T. Yamate et le Directeur de l’USAID Michelle Godette annoncent une aide additionnelle d’urgence d’un million de dollars pour supporter le gouvernement malgache dans ses efforts pour lutter contre l’épidémie de peste. Même si la situation semble connaitre une accalmie, le gouvernement américain continue de supporter le Ministère de la Santé Publique et les autres partenaires de développement pour affronter cette épidémie.

Avec ce fond additionnel, le gouvernement américain à travers l’USAID élargit son soutien à deux projets de santé communautaire – USAID Mikolo et Mahefa Miaraka – qui renforcent la surveillance communautaire, le diagnostic et le traitement des cas de peste grâce aux15 000 agents de santé communautaire répartis dans 15 régions de Madagascar. Une partie du fond est allouée à l’Institut Pasteur de Madagascar pour recruter immédiatement du personnel pour son laboratoire et pour se procurer des équipements afin d’accélérer la confirmation des cas suspects de peste. Par ailleurs, le gouvernement américain a offert des ressources additionnelles pour la formation des agents de santé dans le domaine de prévention des infections et du contrôle des activités ; des experts en maladies infectieuses appuieront également le contrôle des mouvements aux frontières. Deux cargaisons d’équipement de protection personnelle ont aussi été envoyées à Madagascar.

L’Ambassadeur Américain Robert Yamate a rappelé que le gouvernement américain a pris le devant dans la mise en place de la réponse communautaire par le déploiement des cliniques mobiles, le recrutement et la formation des hygiénistes et d’autres travailleurs de santé, le soutien à l’équipe d’investigation, et la fourniture des produits de santé ainsi qu’un espace de stockage pour les entreposer. Dix experts du Center for Disease Control and Prevention ou centre de contrôle et de prévention de l’épidémie ont aussi travaillé étroitement avec le Ministère de la Santé Publique. Le gouvernement américain a fourni une assistance initiale de 500 000 dollars au début de cette épidémie.