Le gouvernement américain fait don de plusieurs millions de tests et de traitements contre le paludisme

Plus de 2 millions de tests rapides et environ 2 millions de traitements permettront de sauver des vies

ANTANANARIVO : « Alors que nous luttons actuellement contre l’épidémie de COVID-19, nous devons continuer à faire preuve de vigilance face aux autres menaces qui pèsent sur notre santé et notre sécurité. Le paludisme demeure un défi important et un risque pour la santé et le bien-être de la population malagasy », a déclaré l’Ambassadeur américain Michael P. Pelletier, en annonçant un don important du gouvernement américain pour la détection et le traitement du paludisme à Madagascar.

Le gouvernement américain, à travers l’Initiative Présidentielle contre le Paludisme (PMI) et l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), fait don de fournitures médicales d’une valeur de 1,8 million de dollars au Ministère de la Santé Publique pour le dépistage et le traitement du paludisme. Ce don comprend plus de 2 millions de tests de diagnostic rapide (TDR) du paludisme et près de 2 millions de traitements destinés aux personnes testées positives.

Le paludisme est une infection dangereuse qu’il faut traiter rapidement si on veut éviter des conséquences graves et la mort. Au cours des six premiers mois de 2020, plus d’un million de personnes à Madagascar ont été diagnostiquées avec le paludisme et plus de 600 en sont mortes. Avec un traitement rapide, les risques de maladie grave imputable au paludisme diminuent fortement. C’est pourquoi les 2,3 millions de tests de diagnostic rapide du paludisme sont si importants. « Grâce à ces tests, les agents de santé malagasy peuvent savoir en 15 minutes si un patient est atteint du paludisme et prendre les mesures idoines pour le soigner », a ajouté l’Ambassadeur Pelletier.

Le don américain contient également environ 2 millions de traitements sous forme de combinaison thérapeutique à base d’artémisinine. Une fois le paludisme confirmé par TDR chez un patient, la plupart des cas peuvent être soignés avec ce médicament.

En plus de ces équipements, le don comprend un traitement spécial pour les cas graves de paludisme, des comprimés pour prévenir le paludisme chez les femmes enceintes et des gants pour protéger les agents de santé lors des tests de dépistage.

Le projet de santé IMPACT de l’USAID, en coordination avec le Ministère de la Santé Publique, assurera la distribution de ces fournitures médicales dans tout Madagascar pour veiller à ce qu’elles soient disponibles partout et chaque fois qu’on en aura besoin.

Ces tests et traitements constituent un aspect important des soins aux malades, mais la prévention reste le meilleur traitement du paludisme. C’est pourquoi tous les habitants des zones impaludées de Madagascar devraient dormir sous une moustiquaire toutes les nuits. Ceci est particulièrement important pour les jeunes enfants et les femmes enceintes qui sont les plus vulnérables à la maladie.L’annonce est faite à l’occasion de la Journée mondiale des moustiques, une journée de sensibilisation et d’action pour prévenir les maladies propagées par les moustiques, dont le paludisme.

# # #