Le gouvernement américain améliore l’accès à l’eau potable dans l’est de Madagascar

L’approche du partenariat public-privé apporte un service vital à plus de 10.000 personnes au sein des communautés rurales

ANTANANARIVO : Pendant de longues années, les communautés d’Anosibe Ifody (Moramanga, région Alaotra Mangoro) et de Niarovana Caroline (Vatomandry, région Atsinanana), dans l’est de Madagascar, ont dû se contenter d’une eau peu sûre, boueuse et insalubre, source de maladies et d’une mauvaise hygiène.

Anosibe Ifody avait des problèmes de qualité de l’eau, notamment l’envasement pendant la saison des pluies et la contamination bactériologique. Quant aux riverains de Niarovana Caroline, ils faisaient souvent face à des épisodes de bilharziose, une maladie causée par un agent pathogène d’origine hydrique.

Mais tout cela va changer à partir de maintenant.

Le gouvernement des États-Unis est heureux d’inaugurer officiellement dans ces communes de nouvelles infrastructures d’eau potable qui apporteront de l’eau potable et salubre à plus de 10.000 personnes.

Ces progrès ont été réalisés dans le cadre d’une approche unique qui intègre les efforts du gouvernement américain à travers le projet RANO WASH de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) géré par CARE Madagascar, à ceux du Ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, des communautés locales et des partenaires du secteur privé qui gèreront les infrastructures, garantissant leur pérennité et des normes de haute qualité pour l’eau.

RANO WASH est le plus grand programme d’alimentation en eau et d’assainissement de l’USAID à Madagascar. Pendant une période de cinq ans, le gouvernement américain injectera 30 millions de dollars pour améliorer l’accès à l’eau pour des centaines de milliers de personnes dans 250 communes rurales de six régions de Madagascar (Alaotra Mangoro, Amoron’i Mania, Atsinanana, Haute Matsiatra, Vakinankaratra, et Vatovavy Fitovinany) qui font face à une pénurie chronique d’eau potable.

« RANO WASH continue d’améliorer l’accès à l’eau pour les familles qui en ont le plus besoin », déclare Sébastien Fesneau, Directeur du projet RANO WASH. « Ces infrastructures sont bâties et gérés dans le cadre du partenariat public-privé pour garantir aux clients une eau salubre de qualité à un coût abordable, » ajoute-t-il.

Dans le cadre de ce plan, des entreprises privées locales ont érigé les infrastructures en participant au coût global de la construction. Désormais, elles assureront l’entretien, géreront l’approvisionnement et élargiront l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène. RANO WASH a fourni la majeure partie du financement pour la construction des nouvelles infrastructures et collabore avec les municipalités locales pour superviser la gestion par le secteur privé.

Les membres de la communauté ont le choix de se brancher sur le réseau de distribution via des branchements individuels chez eux, de partager un branchement social ou groupé avec leurs voisins, ou de prendre de l’eau auprès des bornes-fontaines collectives. Le coût pour l’utilisateur dépend du branchement qu’il aura choisi.

# # #