Le Corps de la Paix contribue au lancement d’une campagne de vaccination dans la Commune de Mantasoa

Avec le soutien du Corps de la Paix, le Centre de Santé de Base Niveau II de Mantasoa a lancé hier sa campagne de vaccination contre la COVID-19. Cette campagne permet de fournir gratuitement des vaccins Johnson&Johnson – un don du gouvernement américain – à environ 4 000 membres de la communauté issus des 11 fokontany de Mantasoa.

« C’est formidable que nous puissions fournir des vaccins aux habitants de Mantasoa, car ils ont toujours soutenu notre centre de formation du Corps de la Paix ainsi que nos volontaires à Mantasoa, » a déclaré le Dr Tahiry Raveloson, un médecin du Corps de la Paix.

La campagne du Corps de la Paix a commencé par une formation sur la manière de mener des campagnes de sensibilisation au vaccin contre la COVID-19 et de gérer les sites de vaccination. Environ 20 agents de santé communautaires, les 11 présidents de fokontany et 32 membres du personnel du Corps de la Paix y ont participé.

« Je tiens à remercier les médecins, les agents communautaires (AC) et les membres du Corps de la Paix qui ont participé à la sensibilisation et à l’effort de vaccination dans chaque fokontany, » a déclaré le Maire de Mantasoa, Rakotozafy Jean Pierre. « Grâce à cela, les gens font la queue pour se faire vacciner en commençant par le chef du Fokontany. »

Jusqu’au mois de novembre, les membres du personnel du Corps de la Paix et les ACs mèneront des actions de sensibilisation pour promouvoir le vaccin et répondre aux questions et préoccupations. Ils mettront également en place des sites de vaccination locaux dans chaque Fokontany. Par exemple, le personnel du Corps de la Paix et des CSB ont organisé une séance de vaccination à Andrefanivorona le 14 octobre et une autre à Masombahiny le 15 octobre.

Depuis le lancement de la campagne le 3 octobre dernier, une augmentation considérable du taux de vaccination a été constatée, avec 233 personnes vaccinées à ce jour.

« Au début, j’étais très hésitant à me faire vacciner, comme presque tout le monde dans les zones rurales, mais après la sensibilisation et les informations que j’ai reçues sur le J&J, je me suis fait vacciné, » a déclaré Rakotomalala Raymond, Président du Fokontany Andrefanivorona.

Cette campagne de vaccination n’est qu’un exemple des différentes manières dont les États-Unis soutiennent l’effort mondial visant à élargir et à intensifier la lutte contre la COVID-19 à l’étranger, à répondre aux crises humanitaires aggravée par la COVID-19 et à soutenir une reprise mondiale tout en se préparant aux futures menaces de pandémie.

Le gouvernement américain a été un partenaire de premier plan pour Madagascar, se tenant côte à côte comme « mpirahalahy mianala » pour répondre aux épidémies de peste, de rougeole, de paludisme et de COVID-19.  Les États-Unis restent le premier pays donateur dans le secteur de la santé à Madagascar, ayant fourni 74,5 millions de dollars rien qu’en 2020 pour renforcer le système de santé du pays.