La MCC et Africa50 annoncent une collaboration stratégique et la création d’une nouvelle plateforme d’investissement mondiale

WASHINGTON, D.C – La Millennium Challenge Corporation (MCC) et Africa50 ont signé un protocole
d’entente en vue de la conception et du lancement du partenariat de développement Millennium Impact for Infrastructure Accelerator (MIIA).

Il s’agit d’une plate-forme d’investissement mondiale qui vise à stimuler et attirer des investissements à impact en Afrique au moyen d’accords d’infrastructure finançables à impacts sociaux et économiques mesurables. Les investissements via MIIA concerneront des projets dans des secteurs tels que l’eau et l’assainissement, la santé, l’éducation, les transports, l’électricité et les télécommunications.

« La MCC et Africa50 ont tous deux fait la preuve d’un engagement institutionnel fort à mobiliser des capitaux pour des projets à fort impact en Afrique », a déclaré le directeur général de la MCC, Sean Cairncross. «Cette nouvelle collaboration permettra de tirer parti de nouvelles opportunités économiques sur le continent, et j’ai hâte de voir ce que notre travail ensemble permettra de réaliser. »

Le directeur général d’Africa50, Alain Ebobisse, a pour sa part déclaré : « Nous sommes ravis de nous associer à la MCC pour concevoir et lancer le MIIA. Cette initiative importante facilitera notre travail de conception de projets financièrement viables dans toute l’Afrique, avec un impact significatif sur le développement. Elle contribuera également à encourager le financement des infrastructures, l’un de nos principaux mandats. » Selon McKinsey, la demande mondiale annuelle en matière de développement des infrastructures est de 3,7 billions de dollars jusqu’en 2035, et les pays en développement devraient représenter environ les 2/3 de toutes les dépenses d’infrastructure. La Banque africaine de développement estime également les besoins de financement à 130 à 170 milliards de dollars par an en Afrique, et les besoins insatisfaits à 68 à 108 milliards de dollars.

L’investissement à impact dans les infrastructures est limité, souvent en raison du manque de projets bancables et de la difficulté à mesurer l’impact des investissements sur le développement. Le MIIA aidera à surmonter ces défis grâce à des mécanismes tels qu’un processus de certification de l’impact social et environnemental des projets d’infrastructure, à des ressources pour préparer des projets bancables ayant un impact certifié, et à un cadre permettant d’apparier ces projets avec des investisseurs à impact susceptibles de mettre des capitaux à disposition.

Le MIIA sera lancé en Afrique conjointement avec Africa50 qui justifie d’une solide expérience en tant que promoteur de projets et investisseur, d’une connaissance approfondie de la région et d’une influence importante à l’intérieur de celle-ci. En fonction des résultats de ses premières activités en Afrique, le MIIA pourrait nouer des partenariats similaires en Asie, en Amérique latine et en Europe de l’Est.

Le MIIA s’inscrit dans le cadre de la stratégie de financement mixte de la MCC qui vise à mobiliser des capitaux privés pour créer de meilleures opportunités et maximiser l’impact de projets qui stimulent la croissance économique et réduisent la pauvreté. La MCC est une agence gouvernementale américaine indépendante qui oeuvre dans le monde entier avec les pays en développement les mieux gouvernés, en particulier au moyen de subventions qui leur permettent d’exploiter leur plein potentiel économique. Environ les deux tiers du portefeuille de l’agence se trouvent en Afrique.

Africa50 est une plate-forme d’investissement dans les infrastructures qui contribue à la croissance de l’Afrique en concevant et finançant des projets financièrement viables, en catalysant des capitaux du secteur public et en mobilisant des financements du secteur privé, avec des rendements et un impact financiers différenciés. La base d’investisseurs d’Africa50 est actuellement composée de 28 pays africains, de la Banque africaine de développement, de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et de Bank Al-Maghrib.

Pour en savoir plus sur la MCC, veuillez consulter www.mcc.gov
Pour en savoir plus sur Africa50, veuillez consulter www.africa50.com