Contribution du gouvernement américain: Traitement de 15.550 enfants atteints de malnutrition dans le sud de Madagascar

Contribution du gouvernement américain au Programme Alimentaire Mondial pour le traitement de 15.550 enfants atteints de malnutrition dans le sud de Madagascar

Un montant de 550.000 dollars sera utilisé pour acheter et distribuer
un complément alimentaire produit localement

ANTANANARIVO : Le sud de Madagascar entre dans la période de soudure, celle située entre les récoltes lorsqu’il y a moins de nourriture et moins de variété alimentaire. D’après une étude récente davantage de personnes sont prévues souffrir de la malnutrition dans cette région.

Face à cette situation, le Gouvernement des États-Unis, par l’intermédiaire du programme Food For Peace de l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID), verse une contribution de 500.000 dollars au Programme alimentaire mondial (PAM) qui permettra de traiter 15.550 enfants de moins de cinq ans atteints de malnutrition aiguë modérée.

“Depuis 2015, les États-Unis est le principal donateur en matière de secours d’urgence aux familles touchées par la grave sécheresse qui sévit dans le sud de Madagascar”, a déclaré l’Ambassadeur américain Michael P. Pelletier lors de l’annonce de la contribution. “D’après les dernières prévisions de la situation de sécurité alimentaire, force est de constater que des aides supplémentaires sont nécessaires. Ces fonds permettront de traiter 15.550 enfants qui souffrent de malnutrition dans les huit districts les plus touchés par la sécheresse dans les régions Androy, Anosy et Atsimo Andrefana” a-t-il ajouté.

L’Ambassadeur des États-Unis, M. Pelletier, a fait cette annonce dans les locaux de l’Office National de la Nutrition de Madagascar (ONN), en compagnie de la Coordonnatrice Nationale de l’ONN, Lucie Solofonirina, du Ministre de la Santé Publique, le Pr. Julio Rakotonirina, et du Directeur-pays du PAM, Moumini Ouedraogo.

Une analyse a été réalisée en août selon un système de classification international : le cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC), et a révélé que le district de Bekily avait atteint un seuil « critique » de malnutrition aiguë et que les sept autres districts du sud connaissaient un niveau « sérieux » de malnutrition aiguë.

Complément alimentaire prêt à l’emploi

Le PAM utilisera le financement de 500.000 dollars pour se procurer 140 tonnes de complément alimentaire prêt à l’emploi (RUSF). Le RUSF est un complément alimentaire hypercalorique, riche en vitamines et en minéraux. Il est administré aux populations vulnérables pour traiter ou prévenir la malnutrition. Le PAM achètera l’intégralité du RUSF auprès d’un fabricant local à Antananarivo.

De nombreux facteurs sont responsables de la malnutrition aiguë chez les enfants du sud, notamment un apport alimentaire insuffisant, une faible diversité alimentaire, un faible accès aux services de santé, un faible accès à l’eau potable et une prévalence élevée des maladies comme la diarrhée, les infections respiratoires aiguës, le paludisme et la rougeole. Les enfants souffrant de malnutrition aiguë doivent faire l’objet d’un traitement d’urgence pour qu’ils retrouvent rapidement un poids normal, notamment par la consommation de RUSF.