Allocution de l’Ambassadeur Robert T. YAMATE – Cérémonie de signature de la convention SfCG – BIANCO dans le cadre du projet “SAMY GASY”

18 octobre 2017

Siège du Bureau Indépendant Anti-Corruption,
Villa “La Piscine” Ambohibao – Antananarivo

Monsieur le Directeur Général,
Monsieur le Directeur Pays,
Mesdames et Messieurs les participants,
Chers amis de la presse,
Mesdames et Messieurs,

 

C’est avec un grand plaisir que je participe à la double cérémonie d’aujourd’hui.  En effet, les Etats-Unis sont convaincus que tous les pays doivent travailler de concert pour lutter contre la corruption. Pour cela, il nous faut partager une vision commune et des engagements forts pour prendre les mesures nécessaires de prévention et de poursuite des cas de corruption.

Le Gouvernement américain soutient la prévention de la corruption et le renforcement de la redevabilité.  Nous assistons les pays qui s’engagent à lutter contre la corruption en renforçant les institutions démocratiques et en appuyant les représentations citoyennes à tenir leurs gouvernants responsables envers les principes universels de transparence et de gouvernance.

Et nous sommes ici aujourd’hui, ensemble, pour témoigner de l’engagement commun entre le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) et Search for Common Ground, dans cette lutte contre la corruption et pour la transparence et la redevabilité de tous.

Depuis un an maintenant, le gouvernement des Etats-Unis soutient Search for Common Ground, à travers le projet « Samy Gasy » (ou entre Malgaches).  Dans un souci de redevabilité, ce projet vise notamment à accompagner et à appuyer les institutions telles que le BIANCO en termes de communication pour la promotion de la transparence au sein de ces organisations et avec le public.

Le projet « Samy Gasy » entre dans le cadre d’un programme plus large qui vise à améliorer la gouvernance à travers une redevabilité accrue, et qui fait la promotion d’une communication multipartite et la prévention et la résolution de conflit à Madagascar.

Les perturbations causées par les crises parmi les élites, la faiblesse des institutions ainsi que le manque de redevabilité mettent en danger les progrès que Madagascar a entrepris depuis son retour à l’ordre démocratique.

Lorsque nous arrivons à tenir la corruption en échec, nous renforçons la stabilité, l’état de droit, les droits humains et la démocratie. Nous promouvons la croissance économique tout en nous assurant qu’il soit plus difficile pour ceux qui s’engagent dans les crimes transnationaux ainsi que les commerces illicites de continuer à opérer.  Les priorités clés, telles que la lutte contre l’extrême pauvreté dans le pays, la protection de la biodiversité, la lutte contre le trafic illicite de bois précieux et de la faune, la promotion d’un climat des investissements stable ; tout cela dépend d’un gouvernement stable qui jouit de la confiance de ses électeurs.

Et cette confiance se construit essentiellement sur une base faite de transparence et de redevabilité.  Ainsi, nous réjouissons- nous aujourd’hui de cette étape entreprise par nos deux partenaires.

En plus de la convention de partenariat qui jettera les bases d’une collaboration que nous espérons fructueuse, nous sommes ravis de remettre leurs certificats de participation aux 43 agents du BIANCO qui viennent de bénéficier de la première formation donnée par Search for Common Ground dans le cadre du projet SAMY GASY.

Dorénavant, vous serez aux premières lignes de la communication pour la promotion de la transparence.  Vos supérieurs se tournent vers vous, mais plus important encore, la population Malagasy compte sur vous.

Je vous remercie.