Allocution de l’Ambassadeur Pelletier Lancement du projet TANTANA de la Cour des Comptes

Monsieur le Premier Président de la Cour Supreme,
Monsieur le Président de la Cour des Comptes,
Monsieur le Commissaire
Chers partenaires,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,  

Miarahaba antsika rehetra namana sy mpiara-miasa;

Voninahitra ho ahy ny mijoro eto anilan’Andriamatoa Filoha Voalohan’nyFitsarana Tampony androany, toy ny ijoroan’i Etazonia eo anilan’ny vahoakaMalagasy araka ny fitenenana manao hoe: “Mpirahalahy mianala isika; ianaotokiko, izaho tokinao.”

Nous sommes rassemblés ici aujourd’hui pour annoncer un nouveau projet qui aidera la Cour des Comptes de Madagascar à mettre en œuvre son plan stratégique 2020-2025 et à concrétiser sa vision d’être une « institution crédible, visible et accessible » qui pourra servir de modèle d’intégrité et d’efficacité pour les autres entités publiques à Madagascar.

En tant qu’institution supérieure d’audit de Madagascar, la Cour des Comptes joue un rôle indispensable en assurant le contrôle des dépenses publiques. En effet, la Cour est chargée de contrôler toutes les dépenses publiques et de mener uneévaluation des politiques pour l’Assemblée nationale. Il s’agit d’une fonction essentielle dun gouvernement efficace et garantit la confiance de la nation dans la gestion des fonds publics.

L’Objectif du Millénaire pour le Développement numéro 16 appelle les nations à promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, à assurer l’accès à la justice pour tous et à créer des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux. Pour atteindre ces objectifs, ungouvernement doit pouvoir s’acquitter de ses responsabilités financières conformément aux normes professionnelles et internationales, et rendre une justice équitable et crédible aux citoyens lorsque les ressources nationales sont mal utilisées. Des institutions fortes et l’accès à la justice renforcent et consolident le développement durable. Les États-Unis d’Amérique et Madagascar sont commedes « mpirahalahy mianala » alors que nous cherchons à promouvoir la prospérité de Madagascar en mettant en place des institutions efficaces, responsables et inclusives.

Aujourd’hui, au nom du gouvernement et du peuple américains, j’ai le plaisir d’annoncer notre engagement à hauteur de 4 millions de dollars pour un programme de cinq ans, financé par l’Agence des États-Unis pour le Développement International, qui renforcera les performances et l’impact de la Cour des Comptes de Madagascar et améliorera la gestion des fonds publics.

Dans le cadre du projet « TANTANA », nous allons aider la Cour à améliorer la gouvernance interne, renforcer la communication et l’engagement du public, et accroître la qualité et l’impact des audits effectués par la Cour. Nous atteindrons ces objectifs à travers des formations, des programmes de mentorat et unemodernisation des systèmes de technologie de l’information.

Je tiens à saluer nos partenaires dans ce projet : les Cours des Comptes de France et du Maroc et l’Auditeur Général de Norvège, qui mettront leur personnel, ainsi que leurs connaissances et compétences à la disposition de leurs homologues malagasy. Je voudrais, par ailleurs, remercier notre partenaire d’exécution, l’Initiative de Développement de l’INTOSAI, qui sera le chef de file du projet.

Et, bien entendu, nos principaux alliés pour ce projet sont la Cour des comptes et leMinistère de la Justice.

Andriamatoa Filoha, voninahitra ho an’ny fanjakana amerikana ny maha namanasy mpiara miombona antoka amin’i Madagasikara azy. Matoky izahay fa hahombyny tetikasa TANTANA, ary hitohy ny fandrosoana mangarahara, matotra symivelatra eto Madagasikara.

Misaotra Betsaka